Bandeau du site Manubambou

Jolie-Lune et le secret du vent

Jolie-Lune et le secret du vent

Écrit par Mary-Helene Sarno.

Ici une version (pdf) à télécharger.

Jolie-Lune habitait une maison près de la rizière, dans un petit village de Chine. Elle adorait observer les oiseaux et les voir s’envoler dans le ciel.
Un jour, sur le chemin, elle trouva un oiseau qui s’était blessé. « Je vais le soigner, se dit-elle. Il guérira et il m’apprendra tous ses secrets. »
Jolie-Lune trouve un oiseau blessé
Jolie-Lune et le secret du vent Les jours passaient...
Dès que le soleil s’était levé, Jolie-Lune travaillait dans la rizière et repiquait le riz avec ses parents.
Dès que le soleil se couchait, elle s’occupait de son oiseau.
Elle lui donnait les restes des repas de la famille : des pousses de bambou, des épluchures de légumes et de fruits.
Jolie-Lune lavait les plumes de l’oiseau avec quelques gouttes d’eau et beaucoup de douceur. Peu à peu, l’oiseau reprenait des forces. Il sautillait sur le chemin, il remuait parfois ses ailes, mais il ne volait toujours pas !

Cela inquiétait Jolie-Lune, elle en perdait le sommeil…
Jolie-Lune et le secret du vent
Jolie-Lune et le secret du vent Une nuit, elle quitta son lit et s’approcha de la fenêtre.
- Oiseau, lui dit-elle, pourquoi ne voles-tu pas ?
A sa grande surprise, il lui répondit :
- Je volerai le jour où tu auras, toi aussi, apprivoisé le vent.
Jolie-Lune ne savait que penser de ces paroles mystérieuses. Elle avait beau réfléchir, elle ne comprenait pas.
Alors, elle décida d’aller voir son grand-père. C’était l’homme le plus âgé de tout le village. Il donnait souvent d’excellents conseils.
Elle le trouva, assis devant sa maison : il regardait brouter un buffle en lissant sa longue barbe blanche. Il écouta le récit de sa petite-fille avec attention, sourit et rentra chez lui.
Jolie-Lune et le secret du vent
Jolie-Lune et le secret du vent Le grand-père revint bien vite et donna à Jolie-Lune : une feuille de papier de riz de couleur rouge, une longue ficelle et des bâtons de bambou.
- Ce sont ces objets qui t’aideront à apprivoiser le vent, dit-il à sa petite-fille. Cherche ce que tu peux en faire et tu trouveras.
Jolie-Lune se mit aussitôt à plier, à couper, à enrouler, à nouer. Parfois elle était découragée, mais elle avait tellement confiance en son grand-père qu’elle recommençait toujours. Elle finit par fabriquer… une jonque, une de ces barques de pêcheurs que l’on voit flotter sur les rivières chinoises. Jolie-Lune et le secret du vent
Jolie-Lune et le secret du vent Jolie-Lune courut chez son grand-père, et lui cria :
- Regarde ce bateau ! Est-ce grâce à ses voiles que je connaîtrai le secret du vent ?
Le vieil homme secoua la tète et répondit :
- Non ! Ce bateau est très beau mais tu dois encore réfléchir. Va, tu réussiras. Cherche et tu trouveras.
De nouveau, Jolie-Lune s’installa devant sa fenêtre. Elle se mit à tourner entre ses mains les morceaux de bambou, la ficelle et le papier de riz, tout en admirant son oiseau.

Soudain, elle eut une idée…

Ses doigts s’agitèrent très vite. Et elle s’écria :
- Voilà, je crois que j’ai enfin trouvé !!
Jolie-Lune et le secret du vent
Jolie-Lune et le secret du vent En entendant ses cris de joie, son grand-père accourut.
Il découvrit … un cerf-volant.
- Bravo Jolie-Lune ! lui dit-il. Suis-moi : je vais te montrer quelque chose.
Il sortit de sa poche une courte flûte en bambou et l’accrocha au cerf-volant.

Tout en serrant fort la ficelle, l’oiseau de papier monta vers les nuages.
A l’instant même où le cerf-volant s’élevait, le vent fit chanter la flûte et une douce musique s’échappa de l’instrument. L’oiseau se mit à battre des ailes et s’élança à son tour dans le ciel.

Jolie-Lune n’en croyait ni ses oreilles, ni ses yeux. Elle avait tellement attendu ce moment. « Merci grand-père ! Merci l’oiseau ! »
Jolie-Lune et le secret du vent
Depuis ce jour, près de la rizière, on peut apercevoir une petite fille et un oiseau qui jouent avec un cerf-volant et le vent qu’ils ont apprivoisé !

 

 

©2016 manubambou.com | Mention légale |